Restitution de résidence : 2 expositions de Mathieu Renault et Sighanda

Restitution de résidence : 2 expositions de Mathieu Renault et Sighanda

Restitution de résidence : 2 expositions de Mathieu Renault et Sighanda

Sighanda et Mathieu Renault sont à Villemur depuis début mai. Durant tout ce temps, ils ont créé, inspirés par le Tarn, la ville et ses habitants. Tout deux ont à cœur de proposer aux Villemuriens une restitution de leur travail : chacun a donc prévu d’exposer ses œuvres, Mathieu Renault aux Bains-Douches et Sighanda à la salle des meules de la Tour de Défense. Les deux expositions ont ouvert le mercredi 3 juillet et sont visibles du mercredi au dimanche de 17h à 19h jusqu’au 18 juillet. L’occasion pour chacun de découvrir ou redécouvrir le travail de ces artistes qui ont investi notre commune depuis plusieurs semaines. 

Le vernissage de ces 2 expositions a eu lieu après la performance de Sighanda « Le Plus grand carnet de voyage du monde », le mercredi 3 juillet : à 18h pour l’exposition de Sighanda à la salle des Meules, puis à 19h pour l’exposition de Mathieu Renault aux Bains-Douches.


« Périples Villemuriens »
Exposition de Sighanda à la Salle des Meules 

 

« Naviguer en vélo ou à pied fut pour moi un véritable Périple Villemurien », raconte Sighanda.

Carnets de voyage, dessins et tirages grand format : ces œuvres qui habilleront les murs de la Salle des Meules, bâtiment du Moyen-Âge qui accueille pour la première fois une exposition, ont été créées sur le vif jour après jour avec une cadence déterminée par les intempéries, le rythme des cloches, l’œil persistant du soleil, les rencontres mais aussi le Tarn, qui a joué un rôle important grâce à son flux et ses reflets qui ont fusionné sur les carnets.

« PÉRIPLES VILLEMURIENS » – Exposition de Sighanda
Du 3 au 18 juillet à la salle des meules de la Tour de Défense
Ouvert du mercredi au dimanche de 17h à 19h

Vernissage de l’exposition
Mercredi 3 juillet à 18h à la salle des meules de la Tour de Défense

Découvrez les photos du vernissage de l’exposition (cliquez sur les images pour faire défiler les photos ) :

Voir l’exposition PÉRIPLES VILLEMURIENS dans l’agenda du site


« DOS AUX NUES »
Exposition de Mathieu Renault aux Bains-Douches

« Bien qu’elle résulte d’une série d’œuvres tirées d’esquisses et de recherches graphiques entreprises il y a quelques mois, l’exposition est aussi le fruit de ma résidence ici. Et c’est pour cela que je suis heureux de l’offrir aux regards des villemuriens », explique Mathieu Renault

La résidence de Mathieu Renault à Villemur-sur-Tarn, toute entière tournée vers un travail artistique mené avec les habitants, a provoqué en contrepoint l’aboutissement de cette série plus intime, comme une nécessité pour l’artiste d’équilibrer ce va et vient entre collectif et solitude.

Composée essentiellement de nus, l’exposition se prolonge aussi en extérieur : des tirages de ces œuvres sont également installés in-situ dans les recoins de la commune, pudiquement recouverts de voiles sélectionnés et préparés par Marie.C Couture, couturière du centre-ville de Villemur-sur-Tarn.

Perdus dans la ville, ces nus sont un échange secret avec le passant attentif.

« DOS AUX NUES » – Exposition de Mathieu Renault
Du 3 au 18 juillet aux Bains Douches
Ouvert du mercredi au dimanche de 17h à 19h

Vernissage de l’exposition
Mercredi 3 juillet à 19h aux Bains-Douches
Apéritif offert par la municipalité

Découvrez les photos du vernissage de l’exposition (cliquez sur les images pour faire défiler les photos ) :

Voir l’exposition DOS AUX NUES dans l’agenda du site. 


POUR ALLER PLUS LOIN

  • À propos de Sighanda

 

Sketch-reporter, peintre et musicienne, Dominique Fidanza alias Sighanda est née en 1979 à Bruxelles de parents Siciliens. Ses expériences, tant au niveau national et qu’international favorisent l’interaction avec quelques-uns des musiciens et des compositeurs français les plus connus. Elle collabore avec la maison du disque WEA Warner Music Italia et Universal Music France. Elle remporte le premier prix KAwards, concours musical des NRJ Music Awards France.

Au Luxembourg elle fréquente le CEPA (Cercle Européen pour la Propagation des Arts). Elle expose à la Biennale du Carnet de Voyage de Clermont-Ferrand. Son travail de dessin est également hébergé dans les halls du Musée Hermann Hesse à Montagnola en Suisse et à la Fondation Hermann Hesse à Calw en Allemagne. Elle collabore avec le Musée LAC, siège du Musée d’Art de la Suisse italienne, né de l’union du Musée Cantonal d’Art et du Musée d’Art Lugano.

Depuis 2017 elle enseigne à Lugano le dessin et les techniques de peintures au sein de l’école CSIA (Centre Scolaire pour les Industries Artistiques) ainsi qu’à l’Académie des Beaux-Arts d’Agrigente en Sicile.

Croquer la ville à coup de crayons et d’aquarelles

Cela fait 12 ans que Sighanda pratique l’art du carnet de voyage. Depuis son arrivée à Villemur-sur-Tarn le 6 mai, elle sillonne les rues et chemins aquarelles et pinceaux à la main pour croquer la ville et ses habitants, avec l’envie de faire dialoguer passé et présent, architecture ancienne et moderne. Ce travail, réalisé durant toute la durée de sa résidence, ainsi que d’autres carnets de voyages et dessins,  seront exposés à la Salle des meules du moulin de la Tour du 3 au 18 juillet.

Découvrir la page Facebook de Sighanda : https://www.facebook.com/sighanda


  • À propos de Mathieu Renault

Né à Angers en 1982, Mathieu Renault est formé aux métiers du livre à Paris où il réalise à l’occasion quelques fresques sur les murs métropolitains. Mais c’est véritablement au cours de ses voyages en Amérique latine qu’il se forme à la création plastique : le long des piles de l’autoroute suspendue dans Sao Paulo avec les peintres locaux ou encore dans les rues de la Cordoba du nord argentin.

Exempt de formation en école d’arts, Mathieu Renault s’est construit un style par les strates d’expériences, émotions, techniques, études, souffles avec les hommes, femmes et matériaux de ces moments.

Son travail singulier des épaisseurs d’affiches synthétise les tendances qui l’influencent (Egon Schiele, Jean Dubuffet, Ernest Pignon-Ernest ; l’icône byzantine tant africaine que chicano ; le trait et le noir ; les matières humbles à portée de main ; la rue rurale, la rue de ville, les gens qui l’animent). L’arrachage et le « lacérage » d’affiches permettent de nous lire à travers ces accumulations d’écrits, de symboles, de sens et de couleurs qu’on cueille à même les murs. Les accidents, les trous et les déchirures constituent l’alphabet aléatoire et poétique nécessaire.

« Vis le mur ! »

Avec son projet « Vis le mur ! », Mathieu Renault a souhaité faire communiquer l’espace privé intérieur avec l’espace public extérieur, avec, comme membrane de chaque côté de laquelle s’écoulent vie et mouvement : le mur. Depuis son arrivée à Villemur, il est donc allé à la rencontre des habitants, qui eux-mêmes ont pris l’habitude de venir à sa rencontre en frappant à la porte de La Renaissance. Avec chaque habitant rencontré, Mathieu élabore une œuvre. C’est ensemble qu’ils définissent sa nature (éphémère ou pérenne, minuscule ou de grande taille, le type de support, etc…) et son sujet. L’œuvre, installée en extérieur, révélera quelque chose de l’espace intérieur. Depuis deux mois, ces œuvres éphémères sont peu à peu venues peupler les murs de l’espace commun.

 

Diaporama : découvrez le travail de réalisation d’une oeuvre de Mathieu chez des habitants de Villemur


Cliquez ici pour découvrir toutes les actualités de la Résidence artistique

Partager

X